Tout savoir sur les agrumes

LES PLANTES

Avant de te raconter la petite histoire des agrumes et de te conseiller pour que tu puisses en prendre soin comme la prunelle de tes yeux, on va partir sur de bonnes bases en comprenant ce qu’est un agrume.

Un agrume est un arbre du genre citrus, fortunella et poncirus. Pour faire plus simple, ce sont les arbres qui produisent les citrons, les oranges, les mandarines, les kumquats ou encore le pamplemousse (je ne vais pas tous te les citer ici parce que j’ai d’autres plantes à fouetter et que la liste est assez longue).

Après cette petite précision, intéressons-nous à l’histoire de nos agrumes.


L’aventure des agrumes

L’histoire des agrumes débute dans l’Asie du Sud-Est, d’où ils sont originaires. Mais si aujourd’hui tu peux acheter des oranges à la supérette du coin ou avoir un citronnier dans ton jardin en l’achetant chez Bleen (nos agrumes sont juste ici si tu veux jeter un coup d’oeil), c’est que les agrumes ont voyagé à travers l’histoire de l’humanité.

Alors, pas besoin d’avoir un doctorat pour savoir qu’ils n’ont pas voyagé seuls en marchant sur leurs racines.

On estime que les agrumes sont cultivés depuis le premier millénaire avant J.C. Depuis ce point de départ, les agrumes ont traversé le monde au fil des siècles, en commençant par arriver en Mésopotamie, autour de 600 av J.C, puis en Grèce, vers 300 av J.C. Les agrumes n’iront plus à l’aventure pendant plus d’un millénaire puisque ce sont les Portugais et les Génois qui les ramèneront dans le bassin méditerranéen seulement au 10ème siècle, ce qui sera le début de la conquête mondiale des agrumes. Les Arabes les apporteront en Afrique, au 10ème siècle également, tandis que les Européens les enverront au début du 16ème siècle dans les Caraïbes. C’est depuis ce point que nos agrumes préférés migreront vers les Etats-Unis puis vers l’Amérique centrale et celle du Sud au cours du 16ème siècle.

Ils finiront leur aventure à la fin du 19ème siècle, en arrivant au Texas en 1890.

Les agrumes auront donc mis presque trois millénaires pour se répandre à travers le monde entier, une sacrée aventure !

Mais c’est bien beau de connaître leur histoire, mais ce n’est pas ça qui va t’aider à bien savoir t’en occuper !

 

La plantation

Pour la majorité des agrumes, on te conseille de les planter en terre, mais certains font exception à la règle comme le calamondin ou le kumquat.

Une fois que tu as ton agrume, et que tu sais si tu vas le planter en pot ou en terre, suis les étapes suivantes et ton agrume sera aussi bien installé que toi quand tu t’endors devant ta télé.

1- Commence par faire tremper la motte de ton agrume pendant 2 minutes, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles d'air, pour bien hydrater ses racines. Fais bien attention à ne pas faire tomber ton agrume sur le coin de ton pied parce qu'il peut être un peu lourd. En plus, s’il tombe, il risque de s’abîmer et tu devrais en racheter un (si c’est le cas tu peux utiliser le code promo “dommage” pour avoir une sublime remise de zéro euro, je plaisante, tu commences à connaitre mon humour!). Tu peux le tremper dans un seau, une bassine, un évier ou encore dans les chutes du Niagara pour les plus ambitieux.

N’hésite pas à malaxer la motte pour que les racines ne soient pas compactes et commencent à s’écarter. En les écartant, cela leur permettra de mieux se développer.

2- Ensuite, si tu plantes en pot, prends un pot plus grand que la motte (pour que les racines aient de la place) avec un trou au fond (pour éviter les eaux stagnantes). 

Si tu plantes en terre, creuse un trou qui fait 2 à 3 fois la largeur de ta motte et un peu plus profond que la hauteur de ta motte. Positionne ta motte dans son trou pour vérifier la taille. Puis, pose ta motte dans ton trou et remplis le vide par de la terre basique. Tasse le tout avec ta main.

3- Mets des billes d'argiles au fond de ton pot ou de ton trou, puis recouvre-les avec une couche de terreau. Ces billes d’argiles vont permettre à l’eau de s’écouler et de ne pas stagner au fond de ton pot ou de ton trou.

4- Si ton agrume est en terre, creuse comme une cuvette autour du pied de ta plante pour former un réservoir d’eau. 

Pour finir en beauté, arrose généreusement ton agrume aventurier (env. 10L = 1 arrosoir s’il est en terre) pour que l’eau pénètre bien le sol. Tu peux également le pailler pour limiter la fréquence des arrosages (si tu n’as pas le temps, l’envie ou la motivation).

L’entretien

Maintenant que ton agrume est bien installé, tu vas devoir l’entretenir si tu veux qu’il soit beau comme un bateau et qu’il puisse t'apporter des fruits que tu pourras manger avec tes amis en disant avec fierté “ça vient de mon jardin !”

L’arrosage et l’engrais sont les deux éléments dont tu dois te préoccuper pour entretenir ton agrume.

L’arrosage

Si ton agrume est en pot, arrose-le environ deux fois par semaine. Ton agrume est assez gourmand en eau, donc évite de faire comme les anniversaires de tes proches, essaie de ne pas oublier de l’arroser.

En terre, arrose ton agrume une fois par semaine la première année (sauf s'il a plu) afin de l'aider à développer ses racines, ensuite, il pourra se débrouiller sans toi, sauf en cas de sécheresse, il est préférable de l'arroser.

L’engrais

Ton agrume en pot ne peut pas piocher les nutriments dont il a besoin dans le sol puisqu’il n’en a qu’en quantité limitée. Il a donc besoin de toi pour lui apporter des nutriments ! Il faut donc le fertiliser une fois par semaine de mars à octobre.

Lorsqu’il est en terre, ton agrume a besoin d’engrais 3 fois par an : début mars, en mai-juin et en octobre-novembre.

La taille

La taille pour un agrume est vraiment très simple, puisque tu as simplement à couper les branches mortes, abîmées et celles qui se croisent.

Tu peux donc déléguer cette tâche à tes enfants pour qu’ils se sentent comme les grandes personnes pendant que tu sirotes tranquillement ton sirop dans ton jardin (inutile de préciser que c’est une blague !)

Et voilà ! Tu as tous les conseils dont tu as besoin pour bien t’occuper de tes agrumes.

 

Nuisibles

Après t’avoir appris à devenir un pro des agrumes en 5 minutes en te donnant des conseils d’entretien, on va t’apprendre à devenir le parfait médecin pour tes agrumes. Heureusement pour toi, les maux des agrumes sont peu nombreux et ne sont pas des maladies, il faudra juste éviter quelques nuisibles.

Les araignées rouges et les cochenilles peuvent coloniser ton agrume.

Les araignées rouges (visibles à l'œil nu) vont sucer la sève de ton agrume et provoquer un jaunissement des feuilles. 

Pour s’en débarrasser, pulvérise de l'eau douce non-calcaire sur le feuillage 2 à 3 fois par jour, pendant 10 jours, avec du purin d'orties en cours de fermentation.

Ensuite, un deuxième nuisible suceur de sève peut coloniser ton agrume : la cochenille.

Pour les éradiquer, il suffit de passer un jet d'eau sur ta plante, sinon, tu peux mélanger une cuillère à café d'alcool à brûler, une d'huile d'olive/végétal, et une de savon noir, puis dilue le tout dans un litre d'eau et pulvérise-le.

Avec ces conseils, ces nuisibles auront peur en te voyant, comme un défenseur de ligue 1 devant Mbappé.

 

L’hiver

Voici la période très compliquée pour nos agrumes, parce que même si ce sont des aventuriers, ils ne sont pas très résistants au froid. Alors si tu habites en Suède, désolé de te décevoir, mais tu ne pourras pas faire pousser d’agrumes dans ton jardin.

Mais si tu habites en France, c’est possible pour certaines variétés ! En effet, avant d’acheter ton agrume, vérifie bien la rusticité de la variété (c'est-à-dire la résistance au froid) que tu veux choisir, parce que plus tu habites au nord ou autour de montagnes, plus tu dois choisir un agrume rustique. Pour les Vosgiens, je vous conseille d’acheter le “Citrus maximus resistus au froitus” au vu des températures sibériennes de votre département. Je plaisante c'est parce que mes parents sont originaires des Vosges et que ma mère rêvait d'un citronnier dans le jardin. Bon autant vous dire que le citronnier il était magnifique mais dans une véranda au chaud ! 

Une fois que l’hiver arrive, tu dois protéger ton agrume. Laisse-moi te guider pour que tu puisses faire survivre ton agrume préféré.

Si ton agrume est en terre, il est impératif de le pailler pour éviter qu’il ne trépasse durant l’hiver. Ensuite, installe-lui un voile d’hivernage. Si tu utilises du paillis organique, n’oublie pas d’en déposer quand celui-ci commence à se décomposer. 

Si tu ne sais pas comment pailler ou choisir ton paillage, tu as tout ce qu’il te faut juste ici.

Si ton agrume est en pot, il sera encore plus sensible au froid, puisque l’air froid va l’entourer.

Tu dois donc bien le protéger, et plusieurs solutions s’offrent à toi. Tout d’abord, tu peux tout simplement rentrer ton agrume dans une pièce chauffée ou non comme ma mère qui laissait son citronnier dans sa véranda. Sache qu’installer ton agrume dans une pièce chauffée permettra à ce qu’il puisse fructifier, mais cela demande plus d’entretien, tu dois l’arroser et le fertiliser plus souvent.

Si tu ne peux pas rentrer ton aventurier, installe-le près d’un de tes murs pour qu’il puisse profiter de sa chaleur tout en étant à l’abri du vent. Paille-le pour qu’il soit bien protégé et qu’il puisse survivre à l’hiver. 

 

Deviens un chef cuistot

Si tu as suivi tous nos conseils, ton agrume va te donner de beaux fruits. Ils peuvent être mangés en tant que tel, mais si tu souhaites te distinguer, tu peux les utiliser pour faire de super recettes ! Comme ça, tes fruits viennent de chez toi et ton plat est fait maison, si ça c’est pas du circuit court comme on aime !

Tes agrumes te permettent de faire une galette des rois à la mandarine, du risotto au citron avec des brochettes de poulet, ou encore une tartelette à l’orange. 

Cependant, ne compte pas sur moi pour t’expliquer comme cuisinier tout ça, parce que même si cuisinier rime avec jardinier, mes compétences ne sont pas accordées avec ce domaine. Je te laisse donc rechercher et expérimenter tes recettes ! 

Tu peux même nous envoyer une photo de ton plat fait à base de nos agrumes (si tu peux envoyer un bout du plat, ça nous convient aussi, on n'est pas difficile).

 

Maintenant, viens prendre l’agrume que tu bichonneras juste ici !

Articles similaires

Notre sélection de plante pour l'hiver L'Ortie on dit oui ! L'automne, la période de plantation des bulbes ! Tous les secrets du basilic Tout savoir sur la mâche ! La plantation des tulipes Tout savoir sur le Jasmin Notre sélection de plante pour l'été Comment jardiner durant la canicule ? Protéger tes plantes pendant l'été 3 astuces pour chouchouter ton jardin pendant l'été. Prendre soin de son jardin pendant l'été Tout savoir sur les Hortensias Tout savoir sur les Renoncules ! Tout savoir sur les dahlias ! Comment utiliser son compost ? Comment préparer ton jardin pour le printemps ?

DÉCOUVRE MAINTENANT

les besoins de ta pelouse !

Rentre l'adresse de ta maison ici